Environnement

Le territoire de la MRC de Bellechasse fait partie des plaines à forêts mixtes qui comprend, entre autres, le sud-est du Québec. Il s’agit de l’habitat humain le plus propice et le plus utilisé du pays. Les pressions urbaines, industrielles et agricoles exercées sur le sol, l’eau et l’air sont énormes et de ce fait, nécessitent des interventions pour en diminuer les impacts.

Lors de la dernière planification stratégique du territoire les intervenants du secteur environnement avait cerné la globalité de la problématique environnementale du milieu. Il n’apparaît pas nécessaire de revenir sur cette description mais de plutôt réactualiser ici le contexte de Bellechasse à la lumière de ce qui s’est effectué au cours des dernières années.

Secteur municipal

La récupération du papier, du carton, du plastique et du verre s’effectue depuis 1996. Une cueillette des déchets domestiques dangereux a lieu à chaque printemps et le ramassage des feuilles mortes, du gazon et des branches se pratique de plus en plus par les municipalités. Aussi, de plus en plus de citoyens pratiquent le compostage suite à la mise en place d’un programme d’incitation par la MRC La récupération des matières résiduelles est aussi de mieux en mieux implantée dans la MRC, entres autres, avec la contribution de la Ressourcerie de Bellechasse. Toutefois, les marchés restent à mieux définir pour les produits récupérés.

Il y a lieu de souligner le vieillissement de certaines stations d’épuration et de procéder à l’évaluation de leur degré d’efficacité. Par ailleurs, plusieurs municipalités sont aux prises avec un approvisionnement en eau potable douteux en termes de quantité et de qualité. Des études hydrologiques devront être entreprises dans le but d’identifier les zones vulnérables et de protéger les puits communautaires.

La MRC de Bellechasse fait appel à une compagnie de l'extérieur pour le traitement des boues de fosses septiques et de stations d’épuration. Un scénario est également prévu pour un traitement des eaux usées des égouts des municipalités locales. Par ailleurs, la MRC a implanté, en 2001, un service d'inspection régionale qui a fait un inventaire de toutes les installations septiques du territoire et qui a la charge de la réglementation à ce sujet.

Secteur agricole

La région Chaudière-Appalaches travaille depuis plusieurs années à une réglementation spécifique à sa problématique de surplus des fumiers. D’ailleurs, plusieurs municipalités de Bellechasse sont en situation de surplus à ce niveau. Cependant, la région devra demeurer vigilante suite à la levée du moratoire sur la production porcine et encourager les agriculteurs à poursuivre leur cheminement vers une agriculture plus respectueuse des écosystèmes. 

D’autre part, la révision du schéma d’aménagement propose une politique d’aménagement pour les problèmes de cohabitation relatifs aux établissements d’élevage d’animaux en réclusion (ex :porcheries) et les activités à caractère urbain.

En terminant, notons que, selon plusieurs, la politique sur la protection des berges relative à l’agriculture est minimale et ne constitue pas à elle seule une solution à long terme pour la conservation de la bande riveraine. L’approche de gestion de l’eau par bassins versants favoriserait, quant à elle, une solution plus globale face aux différents problèmes environnementaux occasionnés par de mauvaises pratiques agricoles.

Secteur forêt

La MRC de Bellechasse a adopté une réglementation pour mieux encadrer les coupes de bois. Malgré cela, les problèmes de surexploitation des résineux subsistent dans nos forêts privées. Pour la forêt publique, on remarque particulièrement une régression de certains écosystèmes forestiers (problèmes de régénération après coupe, uniformité des espèces forestières en plantation, disparition des vieilles forêts et d’habitats fauniques, etc.). Le milieu n’a que peu de connaissances sur les habitats fauniques et pourtant, cet objectif d’améliorer l’information sur notre faune reste très actuel.

Les MRC comprises dans le territoire de l'Agence régionale de mise en valeur de la forêt privée ont procédé à l'engagement d'un ingénieur forestier. Une meilleure connaissance de la forêt pourra être développée avec l'aide de cette personne-ressource.

Règlement 209-11 relatif à la protection et à la mise en valeur des forêts privées

Secteur industriel

Les rejets industriels sont relativement bien contrôlés dans Bellechasse. Il y a toutefois lieu de vérifier certaines activités industrielles moins en évidence où peuvent apparaître des pratiques nuisibles à l’environnement (ex : disposition ou rejets de produits industriels dans les gravières, petites entreprises industrielle locales, etc.).

Il importe également de s’assurer que l’expansion des activités industrielles demeure supportable par le milieu naturel et humain, dans un souci de respect de l’environnement. Notons, que le schéma d’aménagement identifie les terrains jugés contaminés par les activités commerciales et industrielles et propose des normes de réhabilitation.

Mise en valeur du milieu naturel

A ces commentaires, il nous apparaît nécessaire d’ajouter une dimension nouvelle au secteur environnement, soit celle de la mise en valeur du milieu naturel. La mise en valeur du «capital nature» ajouterait au développement social et économique du territoire, en plus de privilégier une meilleure qualité de vie. Certains milieux comme les territoires écologiques particuliers, les bassins de rivières actuellement en restauration, les parcs récréatifs en consolidation ou certains secteurs spécifiques du territoire se prêteraient très bien à l’interprétation d’un milieu naturel et pourraient faire l’objet d’une plus grande mise en valeur. Cette notion passe entre autres par une éducation de la population et une formation adaptée pour la relève.

Axes de développement du secteur environnementlimentaire

Voici les principaux axes de développement mis de l'avant par les intervenants du secteur environnement du territoire. Ces objectifs ont été déterminés dans le cadre du dernier exercice de développement stratégique du milieu réalisé en 2004 et inscrits dans le projet de PALÉE 2005-2006-2007.

Orientation : Ajouter la notion de développement durable aux différents secteurs d’activités de la région

  • Priorité I : Appuyer et promouvoir la consolidation ou s'il y a lieu, la mise en place des comités de gestion de l'eau par bassins hydrographiques
  • Priorité II : Sensibiliser l'ensemble des intervenants et des citoyens à la notion de paysage rural
  • Priorité III : Favoriser une agriculture durable et plus diversifiée
  • Priorité IV : Encourager la limitation du développement de la villégiature en bordure des plans d'eau situés en terres publiques

Pour obtenir des renseignements supplémentaires concernant le secteur environnement du territoire de la MRC de Bellechasse, veuillez contacter le CLD au (418) 883-2249, ou communiquer directement avec la MRC de Bellechasse :

MRC de Bellechasse
100, mgr Bilodeau
Saint-Lazare, Qc
G0R 3J0

Téléphone : (418) 883-3347

Télécopieur : (418) 883-2555